En balade à Avignon

Sa pierre blanche illumine, ses palais resplendissent… Le temps d’un week-end ou pour un long séjour, Avignon se dévoile belle et riche d’histoire. On se laisse séduire.
07 janvier 2022

Découvrir la Cité des Papes

Classée au Patrimoine mondial de l’Humanité, Avignon fut au XIVe siècle le siège de la chrétienté occidentale. Entrez au cœur de celle que l’on appelle la « Cité des Papes » par l’une des 7 portes principales, ouvertures dans les remparts qui protègent la ville depuis le XIVe siècle. Ils entourent la ville sur 4 km, et son ornés de 39 tours. Intramuros, la ville médiévale est un trésor.

Incontournable, le Palais des Papes https://www.palais-des-papes.com/fr témoigne de la puissance de la ville au Moyen âge et reste aujourd’hui le plus grand palais gothique du monde. Du haut de ses 15 000 m2, le palais collectionne pas moins de 25 sites de visite : salons d’apparat, appartements privés et fresques italiennes, jardins et verger… on en a plein les yeux ! C’est aussi un site d’exception pour des expo d’art contemporain, des événements comme le fameux festival d’Avignon…

A côté du Palais des Papes, la basilique Notre dame des Doms domine Avignon du haut du rocher des Doms. Antérieure au palais des Papes, elle date du XIIe siècle et connu quelques évolutions. Elle est bordée du Jardin des Doms, idéal pour manger des glaces en admirant une vue splendide sur la ville, la vallée du Rhône, jusqu’au mont Ventoux. Aménagé comme un jardin anglais, il est une escale rafraichissante avec les enfants, avec ses bassins et ses espaces de jeux.

Descendez ensuite pour rejoindre le pont Saint Benezet : le fameux pont d’Avignon sur lequel on danse ne mène nulle part ! Construit au XIIe siècle, il n’a conservé que 4 de ses 22 arches d’origine. Ses vieilles pierres blanches racontent de nombreuses légendes locales, à découvrir en visite.  

Le Palais des papes
Le pont d'Avignon
Le caroussel de la place de l'Horloge
Le musée Calvet

En apprendre plus dans les musées

Arts, Histoire, tradition provençale… les 5 musées d’Avignon sont une ouverture sur la ville dans ce qu’elle a de plus authentique, mais aussi de plus contemporain.

Le musée Calvet vaut le détour rien que pour l’hôtel particulier qui l’accueille. Construit au XVIIIe siècle, pour la famille de Villeneuve-Martignan, il fut plusieurs fois remanié et restauré, pour présenter aujourd’hui un bâti presque fidèle à l’original. A l’intérieur, les collections de peintures, sculptures, dessins, s’étendent de l’Antiquité à la Modernité.

Près du jardin des Doms et dans un tout autre style, le musée du Petit Palais est l’ancien Palais des Archevêques, et est lui-même classé au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO.  Il se spécialise dans l’art médiéval provençal et Renaissance italienne.

Notre coup de cœur : La Vierge à l’Enfant de Botticelli est l’une des plus belles œuvres du musées, et l’on vient de loin pour l’admirer. Prêtée au musée Jacquemard André de Paris, elle sera de retour dès le 24 janvier 2022.

Musée du Petit Palais

La Vierge à l'enfant de Botticelli

S’émerveiller au festival d’Avignon

Depuis 1947, le célèbre festival de théâtre et de danse fait vivre les plus beaux sites d’Avignon comme jamais. Dans la cour d’honneur du palais des Papes, dans les chapelles et les églises, dans les jardins, sur les places et parfois même dans les écoles, l’évènement diffuse sa magie partout, et l’on vient du monde entier pour profiter de ses chaudes soirées d’été.

Le jeu du festival, c’est surtout de jongler entre les représentations grandioses, aux artistes de renommée internationale du festival « On » – et les « petites » représentations parallèles – le festival « off » -, qui sont l’occasion de très belles découvertes. Grand public et performances artistiques très confidentielles, connaisseurs et novices… les mondes se rencontrent sur presque tout le mois de juillet.

« Redonner au théâtre, à l'art collectif, un lieu autre que le huis clos ; réconcilier architecture et poésie dramatique ». Jean Vilar

Au-delà des performances de théâtre et de danse, le festival est surtout un œil unique sur la création contemporaine avec des lectures, des expositions, des conférences, des films, des ateliers… Après une annulation en 2020 et 2021, la date pour 2022 est déjà prévue : A vos agendas ! Le festival d’Avignon 2022 se tiendra du 7 au 26 juillet. Avec un tel succès et après deux ans d’absence, on ne peut que vous conseillez de réserver vos place et votre séjour à Avignon - au plus vite !

Sortir, manger, boire en ville et en Avignon

L’un des précieux avantages d’Avignon, c’est qu’on peut presque tout faire à pied ! En contrebas du Rocher des Doms, promenez-vous en centre-ville de ruelles en placettes et aux beaux-jours, installez-vous en terrasse, place de l’Horloge ou place Crillon, sous les platanes. Ça sent bon la Provence.

La rue de la République est la rue du shopping, avec de grandes enseignes. Pour des petites boutiques et des cafés sympas, la rue de Teinturiers est aussi jolie que passionnante. Au bord de l’eau, elle conserve encore quelques roues hydrauliques qui faisaient tourner les filatures et les teintureries de soie entre le XIVe et le XVe siècle. Elles firent la richesse de la ville. Elle accueille la Maison du IV de Chiffre, l’une des plus anciennes de la ville : elle fut nommée d’après un sigle mystérieux aujourd’hui disparu, et qui aurait pu servir de talisman contre les épidémies de peste.

Ici, comme au Moyen âge, chaque rue a son métier. A partir de la place du Palais, la rue Peyrollerie est celle des chaudronniers. Le petit truc à savoir : en Provençal, « peyrou » veut dire « chaudron ». Elle fut creusée à même la roche, presque sous-terraine.

Hiver comme été, l’un des petits plaisirs d’Avignon, c’est les gourmandises sucrées ou même salées. Côté spécialités, la belle provençale collectionne les délices, grâce à un terroir de qualité incomparable. Du printemps à l’automne, retrouvez les légumes frais sur les différents marchés de la ville, pour réaliser des petits farcis, ratatouilles et autres tians ou pissaladières. En fruits, on se damnerait pour les abricots de Provence, les figues, les cerises… le paradis du fruit confit et de toute la confiserie n’est pas loin, il est à Apt. Nougats, navettes, calissons d’Aix… profitez des marchés de Noël pour savourer les meilleurs des treize desserts.

 

Avignon est une porte sur les merveilles de Provence. Perdez-vous dans la campagne autour d’Avignon, « en Avignon » comme on dit : vous pourrez peut-être déguster l’or du coin, une huile d’olive aux saveurs fruitées et puissante qu’on ne trouve nulle part ailleurs. Il y a aussi le vin : Avignon est la capitale des vins de la Vallée du Rhône.

De l’autre côté du Rhône, Villeneuve-lès-Avignon est une voisine plus petite, mais à découvrir. Elle vit le jour à partir du Xe siècle sur le mont Andaon  qui fait face au rocher des Doms, avec l’abbaye Saint-André, puis le bourg qui se développa autour. Une enceinte fortifiée est érigée au XIIIe siècle, le fort Saint-André  domine alors le village. Du haut de ses remparts, le panorama est exceptionnel : mont Ventoux, Alpilles, palais des Papes…

Fort Saint-André