Où passer le réveillon du nouvel an ?

Un soir de réveillon traditionnel, branché ou culturel ? et pourquoi pas les trois ? Nous vous avons concocté une petite sélection de nos réveillons préférés, dans de belles villes européennes.
06 décembre 2021

A Rennes, pour les spectacles de lumières

Chaque année, en été et en hiver, la magie lumineuse s’empare de l’Hôtel de ville. Un spectacle de lumière est projeté sur toute la façade, révélant les subtilités de son architecture, tantôt en trompe l’œil, tantôt en faisant apparaître des traits inédits. Cette année, le spectacle « Reines » s’inspire de la programmation de l’Opéra de Rennes, la Dame blanche, de François-Adrien Boieldieu, en plus de 6 autres opéras incontournables.

L’Opéra est aussi une tradition locale : un peu comme à Vienne, un opéra est proposé pour la période des fêtes de fin d’année, chaque année. Cette année, la Dame blanche est un opéra-comique qui narre l’histoire de château hanté et de fantômes, reprenant la fameuse légende.

Pour fêter minuit, un spectacle de pyrotechnie fera suite à « Reine », à partir de 23h40 sur la place de la Mairie, sur le thème des petits plaisirs de la vie, ça promet !

Et finissez la nuit en beauté au bal de la Liberté, jusqu’à 5h du matin, sur l’esplanade Général de Gaulle.

Le spectacle de lumières « Reines » se tient du 17 décembre au 2 janvier, toutes les 30 minutes de 18h à 22h, et c’est gratuit.

Pour une soirée féérique, la Dame blanche se jouera les 28, 29 et 31 décembre à partir de 20h, et le 1er janvier à 16h. Les tarifs vont de 5€ à 60€, à réserver en ligne sur le site de l’Opéra de Rennes . 

Destination Rennes - Franck Hamon

Illumination sur l'Hotel de Ville de Rennes

A Nancy, pour les fêtes de la Saint-Nicolas

Incontournable dans tout l’Est de la France, la Saint-Nicolas est fêtée pendant près d’un mois à Nancy. Si la date officielle est le 6 décembre, et que les plus grosses fêtes ont lieu sur les premiers week-ends de décembre, les fêtes de Saint-Nicolas nancéennes se poursuivent jusqu’au 2 janvier environ, pour faire durer le plaisir.

Le 31 au soir, retrouvez nos coups de coeur :

  • Le village du Vieux barbu : Le Jura est à l’honneur, avec dégustation de fondue et gratins, animations musicales… A retrouver Allée Mercure
  • Le village de la Grande roue : place de la Carrière, l’ambiance Fête foraine est vintage avec la grande roue, des balançoires 1900, un petit-train…
  • Le Quai des glaces : du 19 décembre au 2 janvier, une patinoire sera installée place Simone Veil, avec à côté, des petits chalets pour se réchauffer d’un petit chocolat chaud…
  • Le village sous la porte : La Porte Saint-Nicolas ouvre sur le Canada, avec des spécialités québécoises, des concerts, des cours de cuisine… Le village sera fermé le 31, mais vous pourrez toujours vous y rendre le 30, le 1er ou le 2.

A Edimbourg pour fêter le Hogmanay

C’est peut-être l’un des passages à la nouvelle année le plus traditionnel qu’on connaisse : en Ecosse depuis la nuit des temps, il serait lui-même issu d’une tradition viking, intégrant à la fois les fêtes de fin d’année de la Samain celte et de Yule chez les Viking, qui célébrait le solstice d’hiver.

Même si elles ont tendance à disparaitre, vous verrez peut-être encore les locaux faire perdurer un peu les coutumes séculaires. Les enfants parcourent les rues en criant « Hogmanay ! », les habitants leurs offrent des oatcakes, des petits gâteaux secs d’avoine, et l’on a seulement trois jours pour le first-footing : l’idée est d’être le tout premier à visiter la maison d’un proche, en apportant un petit cadeau symbolique ou non, comme du black bun, du sel, du charbon, du whiskey, un shortbread… cela augurera de l’année à venir ! Attention, il va falloir faire vite, et l’on commence dès 00 :01 du 1er janvier.

En ville, l’ambiance est conviviale et Edinburgh est particulièrement festive. La fête commence au 30 décembre avec une procession aux flambeaux dans la vieille ville. Du palais d’Edinbourg jusqu’au palais de Holyrood, c’est tout le Royal Mile qui s’enflamme au son des cornemuses et des tambours, avec des spectacles magiques de jongleurs de feu.

Le 31 décembre au soir, place à la fête pour LA soirée du nouvel an ! En plein centre-ville, en plein air, la fête Party at the Bells fait trembler les rues au son des plus gros DJ sets. Et à minuit, le fameux feu d’artifice est lancé du château d’Edinbourg. Pour saluer l’année qui vient de s’écouler, les Ecossais entonnent alors, tous en cœur, le Auld Lang Syne, que les Français ont traduit par « ce n’est qu’un au revoir ».

Le réveil est difficile ? Tant mieux, ce sera encore meilleur… Vous n’aurez pas vraiment fêté la nouvelle année si vous ne participez pas activement au Looney Dook, le traditionnel bain du nouvel an dans les eaux glaciales du Forth. N’oubliez pas votre déguisement. Et on vous souhaite bien du courage !

Une petite répétition avant de partir ?

Pour info sur les conditions actuelles COVID pour un déplacement en Ecosse : Pour l’instant, pour les ressortissants des pays non listés en zone rouge par le Royaume uni, l’entrée sur le territoire écossais requière :

  •  Une vaccination et rappels à jour
  • Un test PCR à jour 2 de votre arrivée
  • Un formulaire de Localisation du passager – Passenger Locator Form – dument rempli

Sans vaccin, il vous faudra vous isoler pendant 10 jours et faire un test PCR à jour 2 et 8 de votre arrivée.

Ces informations peuvent encore changer : prenez soin de vérifier les conditions de déplacement sur le site du gouvernement écossais

Sur le chemin du Royal Mile

Entre le château d'Edimbourg et le palais de Holyrood s'étend le Royal Mile, avec la succession des rues les plus célèbres de la ville. Mary King's Close, Abbey Strand, Lawn Market... toute l'année, c'est THE PLACE TO BE, et notre Aparthotel Adagio Royal Mile Edinburgh est à deux pas !

Adagio Edimbourg Royal Mile
Emplacement central à Royal Mile, près des principales attractions et des boutiques

A Moscou, pour réaliser ses rêves

Les Russes ne fêtent pas qu’une seule fois la nouvelle année, mais deux, et le soir du réveillon du 31 n’est que la première des fêtes de fin d’années. Le Noël orthodoxe a lieu le 7 janvier, et, traditionnellement, les familles orthodoxes fêtent le passage à la nouvelle année le 13 janvier. La fête pourrait durer plus qu’un week-end

La première fête est plutôt à l’Européenne, avec un grand feu d’artifice lancé de la place Rouge , le carillon du Kremlin qui sonne les coups de minuit, les visites du Père Noël – Ded Moroz – et une distribution de cadeaux dans les familles. Les fenêtres s’ouvrent malgré le froid : il faut laisser entrer la nouvelle année !

La fête du 13 janvier est plus intimiste et traditionnelle, avec davantage de coutumes locales. Tout le monde doit porter des habits neufs. En famille, avec des amis, ou pourquoi pas, même au restaurant… vous n’échapperez pas à l’incontournable vœux à réaliser : on note sur un petit bout de papier les choses que l’on aimerait bien pour l’année à venir, puis on brule le papier. Les cendres sont ensuite mélangées au champagne ou à un petit verre de vodka, qu’il faut boire en moins de trente seconde pour voir son rêve se réaliser. Novim Godom ! 

Pour info sur les conditions actuelles COVID pour un déplacement en Russie :

Pour entrer sur le territoire russe, vous aurez à présenter un schéma vaccinal complet ou, à défaut, un certificat de motif impérieux. Sauf exception vous ne pourrez vous y rendre que par voies aérienne, et en vol direct de la France.

Une fois sur place, il faut présenter un test PCR négatif de moins de 72h, avoir télécharger l’appli Voyage sans COVID, et, pour un visa de séjour long supérieur à 90 jours, vous devrez respecter une quatorzaine.

Ces informations peuvent encore changer : prenez soin de vérifier les conditions de déplacement sur le site de l’ambassade de France en Russie

L’hiver est toujours magique en Suisse, et les fêtes du réveillon sont à l’image du pays, étincelantes !  A Lausanne, à Genève , à Montreux, les feux d’artifices se reflètent sur le Léman et rougeoient dans les montagnes.

A Lausanne, c’est même la cathédrale Notre Dame, le jardin des Moines et la façade du Musée historique qui s’embraseront dans un spectacle de lumière prodigieux. La tradition existe depuis 1904, elle a bien évolué au cours des siècles grâce aux nouveaux moyens techniques ! La fête se poursuit jusque tard dans la nuit, avec une Silent disco géante : vous connaissez ? Célèbre en Suisse, les fêtes Silent disco  sont des fêtes « silencieuses », en plein air mais abritées, où l’on savoure la musique chacun avec un casque sur les oreilles. Ça n’empêche pas de danser. Rendez-vous place Centrale, de 20h à 2h du matin.

Dans la petite ville de Laupen, on célèbre la fin de l’année avec l’Achetingele – littéralement « sonner en descendant ». C’est traditionnellement un moyen de chasser les démons pour le passage du solstice d’hiver : les habitants de Laupen organisent un cortège de monstres masqués et bruyants, pour faire un grand vacarme dans les rues. Ils accueillent la nouvelle année en sonnant les cloches du carillon.

A Zurich, c’est le carillon de l’église Grössmunster qui sonne les douze coups de minuit avant le traditionnel feu d’artifice. Cette année, le feu d’artifice sera a priori remplacé par les illuminations de la ville dans un grand spectacle de lumières réalisé par l’artiste Gerry Hostetter. Et pour plus de plaisir, le Silvesterzauber se prolongera jusqu’au 2 janvier.

Pour info sur les conditions actuelles COVID pour un déplacement en Suisse : Pouvez-vous vous rendre en Suisse et dans quelles conditions ? utiliser l’outil Travelcheck - pour une réponse adaptée à votre situation personnelle.

Les stations de sport d'hiver enneigées
Un petit tour de patin à glace
Genève - feux d'artifices sur le jardin anglais
Une fête de réveillon

A Berlin, pour les pfannkuchen et l’électro

Bon, c’est vrai, le contexte sanitaire n’est pas idéal pour les nuits berlinoises survoltées, alors que jusqu’à présent, le Silvester berlinois était réputé comme l’une des plus grandes fêtes de réveillon européennes. L’Allemagne reste une destination sympa pour le nouvel an, que l’on s’attache aux traditions populaires et familiales ou que l’on préfère danser jusqu’au bout de la nuit dans les soirées électro.

Dans toute l’Allemagne, la soirée du réveillon commence par un punch qui est toute une cérémonie à lui tout seul, le feuerzangenbowle. Comme un vin chaud, il est préparé avec du vin rouge, de la cannelle, des clous de girofles, une écorce d’orange que l’on fait chauffer dans une casserole ou un poêlon en fonte. Le poêlon est ensuite servi à table, bien au chaud sur un petit réchaud, façon Fondue. C’est là que la magie opère : une pince est placée au-dessus du poêlon, avec un gros morceau de sucre imbibé de rhum, puis enflammé. Le sirop de sucre caramélisé au rhum coule dans lin chaud… mmmmh ! ça sent bon et ça réchauffe.

Du côté de Berlin , vous dégusterez les fameux pfannkuchen : même si aujourd’hui on en trouve toute l’année, les boules berlinoises étaient traditionnellement réservées au Nouvel an. Les petits beignets sont fourrés à la confiture, à la crème pâtissière ou à la liqueur… et on raconte même que pour la blague, les farceurs les fourrent à la moutarde. Beurk !

Pour faire la fête, direction la Porte de Brandebourg, où tous les Berlinois se retrouvent pour profiter des animations et de la fête tout le long de la Strasse des 7 Juni jusqu’à la colonne des Victoires, la Siegessaule. Musiques, shows, lumières… on patiente jusqu’au traditionnel feux d’artifice.

Les nombreux sites culturels proposent aussi leurs propres soirées, de toutes les ambiances : Pointues, branchées, tranquilles… chacun son style. Le centre culturel et galerie d’art Urban Spree est un incontournable des réveillons branchés, et le 31 au Kulturbrauerei – la « brasserie de la culture » promet un beau brassage de styles, avec pas moins de 13 étages de fêtes, et une trentaine de DJs. Et à minuit, on peut même accéder au toit pour admirer les feux d’artifice.

Pour info sur les conditions actuelles COVID pour un déplacement en Allemagne : Pour entrer en Allemagne, il vous faudra soit un certificat de vaccination, soit la preuve d’un test négatif de moins de 72h pour un PCR, 48h pour un antigénique, sauf exception.

Passez un merveilleux week-end de la Saint-Sylvestre !