Découvrez le Glasgow de Charles Rennie MacKintosh

Bien ancrée dans l’histoire, Glasgow reste une destination prisée des amateurs d’architecture et d’art contemporain. Au début du XXe, l’architecte Charles R. MacKintosh a transformé le paysage urbain pour en dessiner un fleuron d’Art nouveau britannique.
14 octobre 2022

Quand l’art fleurit des terres industrielles… le Glasgow style

A la fin du XIXe siècle, Glasgow est une ville industrielle prospère. Les usines sont toujours plus grandes, puissantes, bruyantes et polluantes. Les rues perdent leur allure médiévale et les bidons-villes poussent aux alentours des usines, accueillant toujours plus de main d’œuvre pour une industrie florissante. Les quartiers populaires gonflent sous la densité des nouveaux arrivants : ils viennent des campagnes écossaises et parfois même d’Europe de l’Est pour trouver du travail.

C’est alors qu’à la Glasgow School of Arts, quatre étudiants se lancent dans un style unique, en réaction à l’esthétique industrielle. Issus du courant Arts & Craft, ceux qu’on appelle alors les « Fours » déclinent lignes médiévales, arabesques ou motifs fleuris dans les domaines de l’architecture, de l’architecture d’intérieur et des arts décoratifs.

The Four – Frances et Margaret MacDonald, James MacNair et Charles MacKintosh – séduiront d’abord l’Allemagne et l’Autriche. Gustave Klimt n’en cachera pas l’influence, et les époux MacKintosh – Margaret et Charles – décoreront les salons des plus riches européens avant que les commandes d’architecture n’arrivent en Ecosse. Le Glasgow du tout début du XXe siècle verra naître les grandes œuvres architecturales de Charles MacKintosh.

La rose MacKintosh de Glasgow
Les rues de Glasgow
Le jardin de l'université de Glasgow
Vitraux Art déco

De la Willow Tearoom à la Hill house : le circuit en ville

Le centre-ville de Glasgow est ponctué des œuvres de MacKintosh. Vous pourrez admirer les constructions les plus emblématiques entre la cathédrale St Andrew et Kelvinbridge, dans tout le « style mile », un quartier riche en monuments et en boutiques branchées. Il faudra ensuite vous excentrer un peu.

The Glasgow school of art

Commencez votre visite par l’Ecole d’Art de Glasgow, la Glasgow School of Arts au 167 Renfrew street. Erigée en 1899 à l’issue d’un concours d’architecture remporté par MacKintosh, elle est un concentré des incontournables de l’artiste. Ses lignes néogothiques aux accents médiévaux viennent d’un style Scottish baronial et ses courbes lui viennent des volutes de l’Art nouveau. Les majestueuses baies vitrées offrent une lumière incomparable aux intérieurs, pour faciliter le travail des étudiants.

Entrée de l'école d'art de Glasgow

The Lighthouse

The Lighthouse

Avant d’arriver au “phare”, vous trouverez le Daily Record au 22-26 Renfield Lane : ses briques blanchies apportent un maximum de lumières, et les ornements rouges et bleus en ressortent avec plus d’évidence. La rue est très étroite, il est difficile d’y avoir une vue d’ensemble, mais le bâtiment accueille un café très Arty, le Stéréo. On y trouve de bons petits plats à déguster, simples et créatifs, et une belle sélection de bières locales, notamment.

Passez quelques rues, vous retrouverez la « Lighthouse », aujourd’hui Centre écossais de design et d’architecture. Le style néogothique sombre et massif contraste avec l’espace muséal, à l’intérieur. Il se consacre aux expositions temporaires et renferme un centre d’interprétation dédié à Mackintosh, le « Mack’ center » de son petit nom. Fermé depuis la crise du COVID, peu d’informations sont données quant à son ouverture… dommage, on aimait bien la vue sur Glasgow, du haut de la tour.

En remontant vers le nord de la ville, à l’extérieur du centre, vous pourrez aussi admirer l’école Martyr’s – 17 Parson’s street -, l’église Queen’s Cross – 870 Garscube Rd – et l’église Rushill - 15-17 Shakespeare street.

Le Willow Tearooms

A moins de 5 mn à pied, vous trouverez le Willow Tearooms, au 219 Sauchiehall street. Après avoir réalisé les frises murales des tearooms de Miss Cranston, la fille d’un marchant de thé local et militante anti-alcool, Charles MacKintosh se voit confier la rénovation d’un ancien bâtiment. Sobre, la façade reprend les courbes Art déco, et l’intérieur est vraiment plus affirmé en style : n’hésitez pas à vous offrir une pause pour le thé en admirant les salons.

The Hill House

La « maison de la colline » s’élève à Helensburgh, au nord ouest de Glasgow. Erigée entre 1902 et 1903 pour héberger l’éditeur d’art Walter Blackie, elle associe le style Scottich baronial néogothique et le Arts&craft britannique. A l’intérieur, la sobriété des meubles contraste avec les ornements Art nouveau, comme le fameux motif de la rose, un motif Signature pour Mackintosh.

Côté pratique, vous pourrez vous y rendre en train, de Glasgow en 45mn environ. De la gare d’Helensburgh, comptez environ un quart d’heure de marche pour rejoindre la maison.

Tout sur MacKintosh : les musées et les expositions à ne pas manquer

Pour plonger dans l’univers de l’artiste et en savoir plus sur son œuvre et son contexte culturel, vous en apprendrez beaucoup dans les différents musées qui lui sont dédiés.

Au sud de Glasgow, dans le parc Bellahouston, The House for an Art lover – « La maison pour un amateur d’art » - fut imaginée par MacKintosh comme une maison de campagne pour les vacances. Finalement construite dans les années 90, elle est aujourd’hui une galerie d’art et studio de création, et accueille de nombreux événements artistiques. Une fois que vous aurez admiré le style unique de MacKintosh, vous pourrez vous promener dans les jardins ou profiter d’un thé. Pour les enfants, le parc de jeux est des plus artistiques. N’hésitez pas à vous offrir un petit souvenir de la boutique : livres sur MacKintosh, bijoux Art nouveau, papeterie…

Au 82 Hillhead street, le musée Hunterian de l’université de Glasgow abrite quant à lui la MacKintosh House : c’est une reconstitution à l’identique de la maison des époux MacKintosh, détruite dans les années 60. La décoration, les meubles, les livres sont tous d’origines, ils ont appartenu au couple. Comptez 6 £ pour l’entrée.

Dans l’écrin du KelvinGrove Park, un palais baroque nous invite à découvrir le monde de l’architecte, consacré à MacKintosh et à l’Ecole de Glasgow. A retrouver dans le quartier West End, sur Argyle Street. L’entrée est gratuite.

Musée de Kelvin grove à Glasgow