City Guide 

Marseille : la calanque de l’Erevine, aussi belle que secrète

Calanque Erevine à Marseille

La calanque de l’Erevine est un joyau qui se mérite pour la découvrir, le périple passe par une randonnée sur la Côte bleue, entre Marseille-Ouest et Martigues. Direction vacances et beauté.

Calanque de l’Erevine : comment la trouver ?

Ce ne sont pas les eaux bleues du Tanganyika chantées par Michel Sardou, mais celles de la Côte bleue, qui lèchent les pieds de la calanque de l’Erevine. Devant elle, l’île éponyme, avec son feu blanc, pour éviter aux marins de s’y échouer.

La petite crique est nichée entre les ports de Niolon et de Méjean, en bas du pont de chemin de fer. S’y rendre en bateau est l’une des solutions les plus évidentes. A pied, elle est accessible depuis les deux ports, après une bonne heure de marche et quelques passages difficiles. Pas d’escalier pour cette jolie calanque, la pente est rude à descendre, d’autant qu’elle s’éboule sous les pieds.

Les attraits de l’Erevine

Cette calanque détient plusieurs atouts. Tout d’abord, le très beau viaduc Baume de Lume, sur lequel passe le TER Marseille-Miramas, surplombe la crique. Ce train de la Côte bleue est une autre des merveilles du secteur, qui alterne pendant plus d’une heure tunnels et viaducs en longeant la mer.

Autre attrait de ce trésor secret, ses eaux bleu turquoise, dignes des plus belles plages exotiques. Il ne manque que les palmiers.

Depuis la calanque, vous pourrez également admirer l’île de l’Erevine, ainsi qu’une tour située sur le rivage en face. Il s’agit d’une tour de concassage édifiée au début du 20ème siècle, ruines d’une usine de soude qui n’aura jamais fonctionné.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mathieu Grapeloup (@matgrapeloup) le

Un adage dit « le bonheur, c’est le chemin ». Il est particulièrement adapté à la calanque de l’Erevine, tant la vue depuis le sentier du littoral est époustouflante. Après la descente, le bain, puis on repart sur le chemin…

Partager