Voyage d'affaires 

Brexit : Ce qui va changer pour les voyages d’affaires au Royaume-Uni

voyage_affaires_changement_brexit

Le 24 décembre 2020, le Brexit était entériné par la Commission européenne après quatre ans de longues négociations. Depuis le 1er janvier 2021, les frontières douanières sont rétablies avec le Royaume-Uni et imposent de nouvelles règles pour les voyageurs d’affaires comme les touristes.

Quelles sont les nouvelles conditions d’entrée au Royaume-Uni ?

Faut-il un visa ?

Bonne nouvelle : depuis le 1er janvier 2021, il est toujours possible d’entrer sur le territoire britannique sans visa pour les ressortissants de l’UE. Mais attention : la durée du séjour doit être de 6 mois maximum. Ces règles valent pour la majorité des déplacements ponctuels dans le cadre d’une activité professionnelle.

En cas de doute et pour vérifier si son activité requiert un visa, le gouvernement britannique met à disposition les informations nécessaires ici : https://www.gov.uk/check-uk-visa et https://www.gov.uk/guidance/visiting-the-uk-as-an-eu-eea-or-swiss-citizen

Quels documents d’identité utiliser ?

La carte nationale d’identité est acceptée jusqu’au 1er octobre 2021 : mais attention, la date de validité indiquée sur le document ne doit pas être dépassée. À compter de cette date, le passeport sera exigé pour entrer au Royaume-Uni (valable jusqu’à sa date d’expiration). Le site de l’administration française recommande cependant de préférer le passeport à la carte d’identité pour éviter tout désagrément.

Un permis de travail est-il nécessaire ?

L’accord post-Brexit prévoit qu’un permis de travail puisse être exigé en fonction des activités exercées. Mais cela ne s’applique pas aux déplacements pour des réunions, conférences, séminaires, foires, salons ou travaux de recherche. Seules certaines activités de vente de biens ou services sont concernées. Les ressortissants européens bénéficiant d’une offre d’emploi au Royaume-Uni devront prouver une certaine maîtrise de la langue de Shakespeare, avec un niveau de salaire fixé par la loi.

La sécurité sociale européenne fonctionne-t-elle encore ?

Une question importante en temps de pandémie. Attention, la carte européenne d’assurance maladie (CEAM) facilitant la prise en charge des soins médicaux dans le public n’est plus valable au Royaume-Uni. Mieux vaut donc vérifier auprès de son entreprise qu’elle a souscrit à une assurance privée qui couvre les frais de santé en cas de problème.

Voyager au Royaume-Uni post-Brexit et pendant la Covid-19

Depuis le 11 janvier 2021, la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures est obligatoire pour entrer en Angleterre et en Écosse. À cela, s’ajoute une quarantaine obligatoire de dix jours pour les ressortissants français avec nécessité de déclarer son lieu d’auto-confinement. Cette quarantaine peut cependant être réduite si l’on effectue un nouveau test au bout de cinq jours.

Le site « Visiter le Royaume-Uni après le Brexit » donne de précieux conseils sur la situation actuelle et les formalités en vigueur. Lors de vos prochains voyages d’affaires à Londres, découvrez l’aparthotel Adagio London Stratford. Ouvert en avril 2021, cet aparthotel vous accueille dans le plus grand respect des mesures sanitaires à Stratford dans des appartements chaleureux et confortables.

Partager