Tendances 

Comment bien gérer le décalage horaire

decalage horaire

Vous partez pour une destination lointaine : ne laissez pas le décalage horaire vous gâcher le début d’un séjour de rêve !

Avant de partir, on anticipe

En voyage, l’horloge biologique peut être décalée par rapport aux horaires locaux. A partir de 3 heures de décalage, les effets se font sentir : fatigue, maux de ventre… préparez-vous pour limiter les dégâts !

Si vous partez loin, anticipez sur les heures de votre destination en décalant vos heures de lever et de coucher, sur environ 4 jours. Pensez aussi à ne pas prévoir de choses trop fatigantes dès que vous aurez atterrit : laissez-vous le temps d’arriver.

Pendant le voyage, on prend soin de soi

Une fois que vous êtes dans l’avion, réglez votre montre à l’heure de la destination. Ne dormez qu’en fonction de votre destination : vers l’ouest, la journée sera plus longue, restez éveillé au maximum, et vers l’est, essayer de dormir un peu.

Hydratez-vous régulièrement pour lutter contre la fatigue, et évitez l’alcool et la caféine, ainsi que les somnifères, qui augmentent le dérèglement des rythmes naturels.

Manger en voyage

L’alimentation joue aussi un rôle pour le bien-être en vol comme à l’arrivée. Évitez les aliments lourds et difficiles à digérer, ils fatiguent l’organisme. Choisissez vos menus en fonction de votre arrivée : les protéines – œuf, jambon, laitages – mettent en forme pour une arrivée en matinée et les glucides – pâtes, riz – légumes verts – aident à mieux dormir, pour une arrivée en soirée.

A l’arrivée, on s’active

Une fois arrivé, on se tient à l’horaire local, même si l’on a besoin d’une bonne nuit de sommeil à 10h du matin. Au pire, on peut faire une sieste de 20 mn maximum.
Bougez, et exposez-vous à la lumière du jour, un bon régulateur naturel. Détendez-vous, le jet-lag sera bientôt fini !

Partager