Chez Adagio 

Adagio, bien plus qu’une adresse au cœur de La Défense

Adagio La Défense Courbevoie – © Abaca Corporate/Antoine Huot

Rassemblant de grands groupes, dont ceux de la filière industrielle, le quartier d’affaires parisien accueille plusieurs milliers de voyageurs d’affaires venus des quatre coins du monde. Comment gommer leur sentiment d’éloignement et faire converger efficacité et confort ?

Aujourd’hui, près de la moitié des voyageurs d’affaires partent pour de longs séjours, c’est à dire un mois et plus. Ces voyageurs d’affaires sont parfois des expatriés. Ils s’établissent à La Défense seuls ou avec leurs familles, mais dans un cas comme dans l’autre ils ressentent le besoin de se sentir, dans leur nouveau lieu d’habitation, comme chez eux.

 

Rester proche de son lieu de travail

Premier critère à prendre en compte : la proximité entre le lieu de travail et le lieu de résidence. Pas question de perdre des heures dans les bouchons parisiens ou les transports en commun. La marque Adagio a donc mis un point d’honneur à quadriller l’ensemble du quartier de La Défense grâce à ses 8 aparthotels. L’idée : réduire les temps de trajet du voyageur d’affaires et garantir à l’entreprise une productivité.

 

Prendre le temps de s’installer

Deuxième critère d’importance pour les voyageurs long séjour : le confort. Plus la durée de séjour est longue, plus ces voyageurs veulent se sentir à leur aise. Comme chez eux, en somme. Pour répondre à ce besoin, l’aparthotel est le parfait compromis. Une cuisine entièrement équipée, un espace salon, un accès Wi-Fi gratuit, une disponibilité des équipes, une prestation ménage incluse… Du studio à l’appartement 2 pièces, idéal pour un long séjour en famille ou entre collaborateurs.

 

Maîtriser son budget 

Troisième critère, et pas des moindres, le budget. Si l’entreprise a à cœur que ses voyageurs se sentent le plus à l’aise possible lors de leurs voyages d’affaires, elle a également pour obligation de maîtriser son budget. Or, limiter les frais de bouche et les déplacements en taxi, c’est aussi limiter les notes de frais. D’autant que chez Adagio, plus vous restez, moins vous payez. En d’autres termes, les tarifs sont dégressifs dès la 4ème nuit, de moins 15 % jusqu’à -45 % pour les plus longs séjours.

 

Partager