City Guide 

14 000 km en tuk-tuk solaire entre l’Inde et l’Angleterre

Quoi de plus pollueur que le tourisme de masse, de plus en plus présent à l’échelle mondiale ? Pour y échapper, un ingénieur d’origine indienne a décidé de se laisser convaincre par un mode de voyage peu polluant

Le tuk-tuk solaire

Naveen Rabelli a opté pour un tuk-tuk fonctionnant à l’énergie solaire aménagé façon camping-car. Il a ainsi réalisé son rêve de tour du monde. Plus de 14 000 kilomètres en tout, de l’Inde à l’Angleterre, en passant par la Grèce, la France ou l’Autriche, uniquement à l’énergie solaire. Hormis le vol de son argent et de ses papiers, en France de surcroît, il ne retrouve que du positif en regardant plusieurs mois en arrière.

 

Tuk Tuk solaire

Crédit photo : Naveen Rabelli

Tuk Tuk solaire

Crédit photo : Naveen Rabelli

 

Une aventure inspirante

Coincé un jour dans les bouchons récurrents de sa ville indienne, il a pris conscience de la pollution et des nuisances sonores générées par les tuk-tuk à essence. D’où l’idée d’un tuk-tuk solaire. La modification du véhicule a pris plus de 2 ans. Au final, il a obtenu un véhicule robuste et suffisamment abouti pour voyager confortablement. L’équipement installé donne une autonomie de 80 km et permet de rouler à 60 km/h. Petit bonus, les panneaux solaires offrent un voyage quasi silencieux. Ils alimentent aussi une petite cuisine pour faire les repas. De quoi voyager pour moins de 5 euros par jour.

Tuk Tuk solaire

Crédit photo : Naveen Rabelli

Tuk Tuk solaire

Crédit photo : Naveen Rabelli

 

Partager